21/03/2016

Comptes 2015 : Feu d'artifices comptables pour masquer des centaines de millions de boni.

Le Conseil d'Etat s'apprêterait à présenter un véritable feu d'artifices comptables digne des Fêtes de Genève pour dissimuler un résultat positif des comptes 2015 de plusieurs centaines de millions.

En effet, difficile d'exiger des coupes dans les prestations quand on a des centaines de millions de boni.


A lire sur le site internet de Léman bleu:

"Coup de théâtre à quelques heures de la présentation des comptes 2015 du canton. Selon nos informations, l’Etat clôt l’année sur un déficit de 21 millions. Ce résultat s’explique-t-il par des recettes en baisse comme craignait le gouvernement? Au contraire, les revenus sont largement en hausse par rapport à 2014 (+124 millions). Mais le gouvernement genevois a décidé de faire une provision de 207 millions pour renflouer la caisse de pension (CEPG). Celle-ci traverse en effet une zone de turbulence avec une perte de 75 millions en 2015.

Investissements autofinancés

Par ailleurs, les investissements du canton en 2015 (630 millions) ont été intégralement autofinancés, ce qui n’était de loin pas le cas ces dernières années.

Si c'est bien ce que le Conseil d'Etat s'apprête à présenter pour les comptes 2015, c'est un véritable feu d'artifices comptables digne des Fêtes de Genève auquel il se prête. Le Conseil d'Etat, à forte majorité de droite, et son artificier en chef Serge Dal Busco, qui ne jure depuis des mois que par des coupes budgétaires dans les prestations, nous proposent un tour de passe-passe d'une opacité crasse. Le but est évidemment de dissimuler un résultat positif des comptes 2015 de plusieurs centaines de millions (combien exactement ?). En effet, difficile d'exiger des coupes dans les prestations quand on a des centaines de millions de boni.

12:24 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.