30/09/2015

Transition énergétique, enjeu majeur des élections fédérales

La stratégie énergétique 2050 qui vise à sortir la Suisse du nucléaire en se tournant vers les énergies renouvelables ne tient qu’à 7 voix au Conseil national. Les élections fédérales du 18 octobre sont donc fondamentales, quelques élu-e-s PLR et UDC de plus et c’est tout le château de cartes qui s’effondre.


Les sondages les plus récents sur la transition énergétiques sont très encourageants, car ils révèlent clairement que la population soutient la sortie du nucléaire. Toutefois, la stratégie énergétique 2050 n’est pas encore sous toit. Au mois de décembre, les deux chambres (Conseil national et Conseil des Etats) traiteront encore du sujet puis le projet devra passer le vote final dans les deux Conseils.

Toutes ces étapes s’effectueront après les élections fédérales du 18 octobre : la stratégie énergétique sera donc traitée et finalisée par le nouveau Parlement. Les résultats les plus récents du baromètre électoral prédisent des gains pour l’UDC et le PLR. Ces deux partis, en opposition à tous les autres partis, rejettent la stratégie énergétique 2050 ! Cela signifie qu’en cas de majorité commune atteinte par l’UDC et le PLR au Parlement nouvellement élu, la stratégie énergétique 2050 risque fort bien d’être rejetée au vote final, avant même que la population ne puisse se prononcer à son sujet.

Au lieu d’encourager systématiquement l’efficacité, les économies d’énergie et les énergies renouvelables, la Suisse continuerait ainsi à dépendre de ses vieilles centrales nucléaires et d’importations de courant « sale » notamment issu de centrales à charbon extrêmement polluantes. 

C’est pourquoi les prochaines élections du 18 octobre sont déterminantes. Avec votre bulletin de vote, vous pouvez décider de l’avenir de la transition énergétique de la Suisse.

11:38 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.