02/06/2015

Pourquoi suis-je candidat au Conseil national ?

La suite logique d’un parcours professionnel, politique et associatif entre Genève et Berne.


photoTW_palais_fédéral.JPG

Après des mois de campagne pour les élections municipales genevoises, place à la campagne des élections fédérales pour le Conseil national et le Conseil des Etats. Ces mois de campagne intenses seront l’occassion de vous exposer mes motivations, mes actions, mes propositions et mes priorités pour défendre au mieux les intérêts de notre canton au sein du parlement fédéral. Des réponses à lire sur ce blog jusqu’en octobre et après.

Une première campagne nationale, pourquoi ?

Parce que dans cette période de montée des populismes et d’attaques incessantes de la droite et l'extrême droite contre les prestations publiques, il est indispensable de redonner à l’Etat un rôle central et de s’assurer qu’il soit porteur d’un projet d’avenir collectif qui privilégie avec force l’intérêt général et non des intérêts particuliers. Ma candidature s’axera sur la défense d’un service public fort et efficace en termes d’infrastructures comme de prestations, sur une politique de protection de notre environnement au niveau des transports et de l’énergie et sur la volonté que la Suisse reste ouverte sur le monde avec ses valeurs de dialogue, de paix, d’accueil et de solidarité.

Les décisions prises à Berne ont des répercussions concrètes sur le quotidien des genevoises et des genevois que ce soit au niveau des assurances sociales (AVS, AI, chômage), des services publics (rail, route, électricité, poste, téléphonie, internet, radio-télévision, etc.) du marché de l’emploi, de la consommation, de la protection des locataires, de la politique familiale, ou encore l’aménagement de notre territoire. Il me tient particulièrement à cœur de défendre activement les intérêts spécifiques de notre canton et de chercher des solutions férédales aux problématiques genevoises.

La suite logique d’un parcours professionnel, politique et associatif entre Genève et Berne

Mon parcours s’est réalisé entre Genève et Berne. Après des études de sciences politiques à Genève, je suis allé travailler à Berne, d’abord au Secrétariat d’Etat à l’économie, puis comme collaborateur personnel de parlementaires fédéraux. Ces diverses expériences professionnelles m’ont apporté d’excellentes connaissances des rouages de l’Assemblée et de l’administration fédérales. Je suis ensuite revenu à Genève pour travailler à la Ville de Genève, dans différents domaines tels que la cohésion sociale, le sport et le développement durable. En parallèle, ma présidence de la section genevoise de l’Association Transports et Environnement (ATE) m’amène souvent à Berne où, avec les autres sections cantonales, nous élaborons les campagnes nationales sur les objets liés aux transports et aux infrastructures.

Enfin, il y a un an et demi, j’ai été élu député au Grand Conseil genevois. Je siège dans les commissions fiscale, de l’économie, des transports, de l’environnement et de l’agriculture. Des thématiques et de nombreux dossiers qui ont également un volet traité au niveau fédéral comme la réforme de l’imposition des entreprises, le financement de l’infrastructure ferroviaire et routière, la politique agricole, celle de l’emploi ou la réforme énergétique dans une perspective de meilleure protection de l’environnement.

Toutes ces thématiques seront développées durant ma campagne, sur ce blog et ailleurs.

13:45 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

Commentaires

Mes félicitations camarade, tu as tout notre soutien.

Écrit par : Ghoudoussi | 02/06/2015

Mais quelle bonne idée !

Écrit par : Pierre Jenni | 02/06/2015

Les commentaires sont fermés.